Outils pour utilisateurs

Outils du site


poemak:apexa_eta_lorea

Apexa eta lorea

Le papillon et la fleur

Paroles / Hitzak

Neguaz primadera zenean jabetu,
Sasi baten hegian apexa zen sortu;
Leku berean baitzen lorea gertatu,
Gaixoek elgar zuten bihotzez maitatu!

Iguzkiak ihintza pizten duenean,
Apexa doa beti hegalez airean;
Nahi luke loreak segitu bidean,
Girtainak zertako du gelditzen lurrean?

Loreak:
Nere besoak ditik ihintzak zerratzen,
Ondikotz! iguzkiak goizean urratzen!
Zertako haiz hi beti nitarik urruntzen?
Hi guan eta badakik, nigarrez nauk urtzen.

Apexak:
Zertako nigar egin, o lili maitea?
Egunaz iguzkia dun nere jabea;
Goizetik lorez lore dinat nik bidea;
Iguzkia sartzean beti naun hirea…

Loreak:
Goiz guziez adio, arratsean agur,
Egunak luze dituk, gauak aldiz labur;
Nere nigarrez, otoi, ez hadila samur,
Zeren hire galtzeaz beti nauk ni beldur…


Traduction

Lorsque le printemps eut dominé l'hiver,
Le papillon naquit au bord d'un buisson,
La fleur apparût au même endroit,
Et les pauvrets s'aimèrent d'amour tendre.

Lorsque le soleil dissipe la rosée,
Le papillon s'envole sans cesse vers les cieux,
La fleur aurait voulu le suivre dans son vol,
Pourquoi la tige la retient-elle au sol ?

La fleur :
“La rosée referme mes pétales,
Hélas, le soleil les rouvre au matin !
Pourquoi t'éloignes tu toujours de moi ?
Lorsque tu t'en vas, tu sais, je fonds en larme !”

Le papillon :
“Pourquoi pleures tu, ô ma fleur bien aimée ?
Le jour, le soleil est mon maître ;
Dès le matin, je butine de fleur en fleur,
Lorsque le soleil se couche, je suis toujours à toi”

La fleur :
“Tous les matins, au revoir, et le soir, bienvenue.
Les journées sont longues, et les nuits courtes;
Ne te fâches pas à cause de mes pleurs,
j'ai toujours peur de te perdre”


Ecoute / Entzun

Références

poemak/apexa_eta_lorea.txt · Dernière modification: 2015/06/26 23:44 (modification externe)